À LA MÉMOIRE DE.....

Publié le par LE PETIT GOUBLIN

À LA MÉMOIRE DE Sohane, Ghofrane, Malek, Ilan et Kévin juste pour faire patienter un peu GMC  (gm.chenot@tele2.fr)


J'espère que vous pourrez facilement
répondre à mes trois petites questions !


De quel ensemble est extraite cette séquence musicale d'une mn 10 environ ?

(C'est pour un film de George LUCAS sorti en 1971 avec Robert Duvall.)


Qui en est le compositeur ?
En quelle année est-il né ?


GMC demande souvent
"qu'est-il de plus important à entendre dans le discours d'une femme?"

Ma réponse se trouve ci-dessous,
Ça :






Frédérique Laluc vous parle...

"Je pense que gmc a eu une mère...  quand même"

Au fait, c'est de qui ce que l'on vient d'entendre ?

Et dans quoi ?





Bon, vous connaissez le titre
et le nom du compositeur
et comme ça, à capella,
est-ce que la voix de la femme vous parle ?

Au fait c'est qui cette cantatrice à la voix nue et sereine ?

Au fait, et la première séquence de une minute dix secondes, c'est qui ? Et dans quoi ?... Hein !


Quelle est la chanteuse qui chante cet air de ..........
 mais oui,  de qui est-ce déjà
et comment s'intitule-t-il au fait ?

Publié dans Musiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
vous êtes des amours tous les deux...je suis trop contente de t'avoir offert ces petits MP3mais comme me dit michel, c'est vrai qu'il faudrait que je m'enregistre avec un bon micro car le micro de mon ordi, je suis oblifgée de me mettre à huit ou dix mètres et je n'entends pas l'accompagnement.. pour une autre fois.la compagne de THX se nomme LUHje crois.Je me souviens avoir vu ce film mais tu me donnes une envie folle de retourner le voir, jadore ce cinéma là...
Répondre
V
C'est "Au bord de l'eau", mélodie de Gabriel Fauré, sur un poème de Sully Prudhomme. Magnifique !
Répondre
L
Tout bien Valentine ! Tout bon !Je suis comme toi, j'aime beaucoup et j'avoue que je suis sous le charme. Savoir qu'avec d'aussi petits moyens techniques cette (comment dis-tu...) Russalka nous offre un moment gracieux & merveilleux à ce point, seule la magie du Net peut réussir un tel exploit.Mais il faut bien avouer aussi qu'elle a beaucoup de talent, dans ce domaine du chant comme dans tant d'autres. Quelle délicatesse aussi ! Bref je suis pour ma part conquis, ravi et charmé par ce petit morceau... ravissant.Ah quand j'aurai "Les berceaux..." !"S'asseoir tous deux au bord du flot qui passe.................................................................................Sentir l'amour devant tout ce qui passeNe point passer !"
V
Mais c'est certain ! A commencer par Philippe Sarde qui fonde la musique de "l'ours" sur une mélodie de Tchaïkovski ! C'est très fréquent dans la musique de film ! Ce n'est pas une accusation, mais une simple remarque...En ce qui concerne ta nouvelle question, je connais cette mélodie française et vais de ce pas en rechercher l'auteur.Mais je mettrais ma main à couper que cette radieuse voix est encore celle de ... Russalka.
Répondre
L
Tu as raison, et Sarde a quand même un peu exagéré mais bon !...C'est comme Vincent Van Gogh copiait Jean-François Millet après tout.Tu parles d'une certaine Russalka ? Mais c'est qui cette chanteuse alors ? ;o))
V
Bon, une fois mon "defidocs" passé, je reviens à ton énigme. Je ne connais ni Georges Lucas, ni Lalo Schifrin, ni THX 1138, ayant cessé de fréquenter les cinémas depuis mon arrivée dans le centre France càd depuis l'année 1980.Cependant je puis dire :1- que la femme de Lalo Schifrin se prénomme Donna.2- que l'extrait que tu nous passes est effectivement inspiré du stabat mater de Pergolèse, tu n'as qu'à l'écouter, le meilleur "logiciel comparatif" que je connaisse est l'oreille, non ? Je l'ai chanté, je peux te dire que, bruitages de fond mis à part, les trois premières mesure chantées sont le texte exact de Pergolèse, sans parler évidemment des paroles qui sont textuellement les mêmes.
Répondre
L
Il n'y a aucune obligation à fréquenter les salles obscures.Moi, pendant des années j'en ai fit une cureD'abstinence & ça fait du bienCar ça nettoie certains engrammes neuronaux saturés.Ceci dit, je confirme que tu n'as pas pu passer à côté de George Lucas.La question qui était posée ne concernait pas la femme de Schifrin mais celle de THX 1138., ce qui est quand même très différent tu en conviendras...Tu es affirmative sur le plagiat de Pergolèse perpétré par Schafrin. Moi, je veux bien mais dans ces conditions (avec trois mesures) je t'en trouve mille autres.De Pergolèse à pergolas il n'y a qu'un pas et comme je viens d'en installer deux dans mon grand jardin dans le but d'y faire grimper des fleurs... grimpantes, je me demande si je n'ai pas copié les 6 premières notes du mot sur l'auteur du Stabat Mater. Je vais lui dire à Lalo Schafrin qu'il n'est qu'un tartouilleur servile, comme tant d'autres ! Je te rappelle Valentine qu'on a droit aux "citations", y compris musicales.Allez ! je te chante l'air du 118 000. De qui est-ce ? D'où vient-il ? (Grand sourire)
L
J'ai cru reconnaitre la voixau débutet puis j'ai eu peur totalement à tortde ce passage si difficile que je sentais veniret qui a été rendu avec un réel brioalorselle ?vraiment !Je suis épaté (un reste de sang n'g' -sourire-  )
Répondre
L
Tu as cru ?L'eusses-tu crue ?Peur de quoi ?Tu as raison c'est TRÈS difficile mais elle sait tout faire cette-là !Brio ravo ! À moins que ce ne soit Rio Bravo !Oui elle a du brio ma petite soeur, même plus parfois que ma grande frangine Régine (je veux parler de la CRESPIN évidemment, pas de la môme au boa !)Oui,  C L vraiment, pour de bon ! Incredible but true...Attends demain, tu verras... ou plutôt entendras.