BILITIS

Publié le par LE PETIT GOUBLIN

Bilitis, ma reine de Saba,

Néfertiti, ne sois pas jalouse. Bilitis est plus belle, plus sensuelle & plus majestueuse que toi. Mais tu es bien belle aussi, telle que je t'ai vue rugir de plaisir derrière les roseaux du Nil...


                 Ode à BILITIS

Tu es née du Chaos, en terre phénicienne.
Kronos veillait sur toi et sur Belus, ton frère.
On t'appela Biltis et tu devins la reine
De l'astre des nuits, toi la douce bergère.

Tu régnais sur la Lune, Belus sur le Soleil,
Et tes jumeaux divins éclairèrent la vie:
Adonis fit naître les plantes dans son sommeil
Cependant que Dido, à Vénus donna vie.

Puis, un jour devenue la reine de Saba
À Yéruchallahaïm, le sage Soliman
Tu couvres d'or, d'épices et de présents,
Un soir brûlant d'été juste après le sabbat,

Et tu lui donnes un fils... Mélénik est son nom
Et sa gloire s'étend au-delà de Sheba
Et des cités de terre brûlée sans renom.
Et l'Éthiopie l'acclame à Addis Abeba.

Le temps passe très vite, Kronos fait le décor :
Bientôt tu prends les traits de fille de poète
Et promets aux galants d'épouser… un poète.
Mais Henri - le plus prompt - arrache ton accord

Et Pierre qui t'aimait est en Maurétanie
Il cherche "BILITIS" sur des pierres tombales
Et reste en plein soleil jusqu'à la tétanie
En attendant le jour des fêtes Saturnales.

Aujourd'hui, sur la France bien peu de BILITIS :
Cent-quarante-six âmes ont repris le flambeau
Seront-elles un jour nos futures Biltis?
Que David Hamilton portera vers le BEAU.


L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/65/29/bilitis.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
 

Publié dans Traductions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article