JE T'AIME...

Publié le par LE PETIT GOUBLIN

Il est des amours parfaites, indispensables et indiscutables.
Certes, la beauté est un puissant aimant, mais l'amour le plus profond n'est-il pas celui qui est inspiré par la reconnaissance ?



Je t'aime pour tes rondeurs et ton galbe parfait

J'apprécie Ô combien tes formes généreuses
J'adore ton accueil et ta chaleur aimables


Je t'aime pour tu ce que tu m'offres
Je raffole de tes dons variés et si indispensables
Je te vénère pour ta fidélité et ta constance


Je t'aime quand tu valses autour de lui dans ta robe bleue
Je suis heureux de te savoir toujours dans cette course folle
Je goûte les plaisirs de ta ronde insensée


Je t'aime quand tu grondes et te mets en colère
Je m'enflamme avec toi quand tu trembles d'effroi
J'attends bien patiemment que ton courroux s'apaise


Je t'aime quand tu souffles le vent et que je récolte la tempête
J'admire le rouge orangé de ton justaucorps
et la turquoise de ton tutu quand tu danses
Je m'affole dès que tu souffres ou que tu prends un coup de froid


Je t'aime quand tu nourris ta famille nombreuse
Je pleure et j'enrage quand je vois qu'on t'exploite
Je bondis quand je m'aperçois qu'on te vole... ton or noir


Je t'aime tant Ô ma Planète Bleue
Dont certains ont entrepris le viol et le saccage.

Je t'aime, terre-océane de mes ancêtres
Je voudrais tant que mes petits-enfants
Puissent te trouver plus tard aussi belle qu'avant
Tu es notre vaisseau spatial commun dans l'univers fractal.


                   L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/65/29/bluemarble.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
             La Planète Bleue et l'Afrique terre de tous nos ancêtres

Publié dans Traductions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Viviane, la douce Rassembleuse, a bien fait de créer ce lien qui m'a permis de venir jusqu'ici poser en poésie un si joli regard sur notre planète vénérable et vulnérable.Elles méritent toute notre attention, la planète, Viviane et la poésie !Joyeuses Pâques à vous.
Répondre
M
... sur son blog, Viviane a semé quelques petits cailloux blancs qui m'ont menée ici...J'ai d'abord pensé que ton poème s'adressait à ta mère, puis aux femmes en général... mais notre planète n'est-elle pas notre mère à tous... Il faut le dire et le répéter, comme tu le fais si joliment... nous n'avons pas le droit de tout détruire !
Répondre
N
Oui, moi aussi je l'aime cette planète, cette terre, c'est la vie. Il est beau ton poème, vraiment. Cette planète est une belle femme, et comme toutes les belles femmes, il faut savoir les chouchouter... Mais certains ne l'ont pas encore compris.. Alors que nous reste-t-il à nous pauvres nainternautes, pour reprendre ton expression, l'écrire, la peindre, la raconter, avant qu'elle ne retourne poussière.<br /> Je me répète, mais très très beau ce que tu as écris.<br /> Nanou
Répondre
V
Elle est belle cette déclaration d'amour à notre boule (qui parait il n'en est pas une.. ). Peut être que si on montrait chaque jour cette petite sphère aux si jolies couleurs perdue dans l'immensité du noir, les hommes oublieraient de la faire souffrir... moi aussi je voudrais que mes petits enfants... Hélas.<br /> On peut rêver, mais est ce du côté des politiques que l'on trouvera la solution?
Répondre